Projet Piaça

 

A l'origine, ce projet avait pour but d'aider les enfants situés dans une zone défavorisée du Brésil : la région D'Itanhaem, près de Saõ Paulo,  en leur offrant la possibilité de suivre gratuitement des cours de capoeira, danse et percussions. L'objectif était de promouvoir une meilleure qualité de vie de la population locale à travers son insertion dans une culture populaire éducative telle que la capoeira.

Les structures socio-éducatives de cette petite ville d'Itanhaem étant largement insuffisantes pour répondre aux besoins de la population, essentiellement des jeunes, il s'agissait dans le cadre de ce projet, de leur proposer une structure d'encadrement mais aussi d'épanouissement, par la création d'un centre de capoeïra au sein d'une école primaire. Cette structure permettait un suivi pédagogique des enfants lors d'activités encadrées.

En plus d'une forme de lutte contre l'exclusion, ce projet permettait de renforcer les liens interculturels entre France et Brésil.

Une série d'actions a été entreprise entre 2002 et 2007 par l'association Capoeiragem, aboutissant à un partenariat avec une ONG sur place (ONG Oméga) : des fonds avaient été envoyés pour acquérir du matériel (instruments et uniformes) ainsi que pour la prise en charge du personnel encadrant pendant un an.

150 enfants ont ainsi pu suivre des cours gratuits de capoeira dans l'école primaire d'Itanhaem.

Faute de financement, le projet Piaça tel qu'il a été conçu et pensé initialement a dû être abandonné mais nous travaillons actuellement sur un nouveau projet solidaire avec le Brésil !